AnnuaireAvocats.fr
AnnuaireAvocats.fr
Sur Google Play Sur la App Store

Les coûts de la microentreprise

La microentreprise est une option véritablement intéressante pour tous ceux qui souhaitent démarrer une activité. Découvrez les coûts de création et de gestion de cette dernière.

13 déc. 2018 Conseils - Lecture : min.

Avocats

La microentreprise est la solution pour pouvoir lancer rapidement une nouvelle activité de par la simplicité de ses démarches administratives et de ses coûts peu élevés concernant la création ainsi que la gestion de celle-ci. Il faut savoir que les principaux coûts de la microentreprise se concentrent essentiellement sur les cotisations sociales. Il faut savoir que les cotisations sociales peuvent fluctuer selon les recettes encaissées.

Les coûts de la création de la microentreprise

Selon le statut juridique que vous choisissez en tant que microentrepreneur, les coûts de la création de la microentreprise peuvent varier. En effet, il est possible de choisir le régime de microentreprise avec les statuts suivants : l’entreprise individuelle, l’EIRL ainsi que l’EURL.

De fait, l’entreprise individuelle comme l’EIRL bénéficie de formalités gratuites pour la création de la microentreprise car elles reposent sur un régime micro-social. En ce qui concerne l’EURL, le microentrepreneur doit alors prendre en charge certains coûts au moment de la création comme les frais d’annonce légale, les frais de greffe, les frais concernant la déclaration du bénéficiaire effectif, les honoraires du professionnel qui se charge de la rédaction des statuts.

Par ailleurs, les coûts de la création de la microentreprise peuvent aussi varier selon l’activité exercée notamment lorsqu’il faut prendre en compte des coûts d’inscription à un registre spécifique, le stage pour l’installation des artisans, etc.

Les coûts de gestion

Parmi les coûts de gestion, il est important de prendre en compte les coûts liés au fonctionnement de la microentreprise mais aussi les coûts de fermeture de celle-ci.

Les coûts de fonctionnement

En ce qui concerne le fonctionnement de la microentreprise, ses coûts sont plutôt limités. Découvrez les principaux coûts à prévoir pour que votre microentreprise fonctionne :

·       Les frais d’abonnement au logiciel de facturation

·       Les frais d’assurance professionnelle

·       Les frais bancaires

·       Les cotisations sociales et l’impôt sur le revenu qui vont varier selon les recettes encaissées

arg.jpg

Les coûts de fermeture

Afin d’arrêter son activité, vous devez procéder à la clôture de la microentreprise. La formalité de clôture est gratuite si l’entreprise est individuelle ou EIRL.

Néanmoins, en ce qui concerne l’EURL, il faut d’abord dissoudre puis liquider la société ce qui génère un coût de publication des annonces légales et un coût de l’enregistrement du procès-verbal de dissolution.

Les coûts fiscaux et les cotisations sociales

Les principaux coûts de la microentreprise étant les cotisations sociales et l’impôt sur le revenu, ils se calculent directement selon les recettes réalisées par la microentreprise.

Les cotisations sociales doivent être payées mensuellement ou trimestriellement à hauteur de :

·       12,80% des activités de commerce ou de fournitures de logement,

·       22% des activités de prestations de services commerciales ou artisanales

·       22% des activités libérales de la CIPAV.

Si le microentrepreneur bénéficie de l’ACCRE, il peut alors avoir un allègement du niveau de ses cotisations sociales.

Enfin, en termes d’imposition, c’est l’administration fiscale qui se charge de calculer le bénéfice imposable de la microentreprise. Il est possible d’obtenir un abattement forfaitaire sur les recettes inscrites dans la déclaration complémentaire des revenus.    

Photos : Unsplash

0 J'aime

Laissez un commentaire

Le nom sera publié mais pas l'e-mail

INFORMATION BASIQUE SUR LA PROTECTION DES DONNÉES
Responsable: Verticales Intercom, S.L.
Finalités:
a) Envoi de la demande au client annonceur.
b) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services propres.
c) Activités de publicité et prospection commerciale pour divers médias et canaux de communication de produits et services de tiers de différents secteurs d’activité, pouvant impliquer la cession de données personnelles aux dits tiers.
d) Segmentation et élaboration de profils pour des finalités de publicité et prospection commerciale.
e) Gestion des services et applications qu’offrent le Site aux Utilisateurs.
Légitimation: Consentement de l’intéressé(e).
Destinataires: Il est prévu de céder les données aux clients annonceurs pour mener à bien la demande d’information sur les services annoncés.
Droits: Vous avez le droit d’accéder, rectifier et éliminer les données ou de vous opposer au traitement des mêmes ou à l’une des finalités, ainsi que d’autres droits, comme il est expliqué dans l’information additionnelle.
Information additionnelle: Vous pouvez consulter l’information additionnelle et détaillée sur la Protection des Données sur annuaireavocats.fr/proteccion_datos

À lire aussi